Partager cette page via
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • Impression
  • Email

Foire aux questions

Retrouvez une sélection des questions les plus fréquemment posées au sujet de la Tomme de Savoie. Si vous n’avez pas trouvé la réponse à votre question, vous pouvez bien évidemment nous adresser un message.

  1. Comment reconnaître une véritable Tomme de Savoie ?

    Ce n'est pas toujours aisé de s'y retrouver parmi toutes les tommes existantes. Une seule, pourtant, porte l'appellation « Tomme de Savoie », garantie par une IGP (Indication Géographique Protégée) depuis 1996. On peut la reconnaître facilement car elle présente obligatoirement le marquage « Savoie » sur sa croûte. Soit sur la tranche, pour la Tomme de Savoie laitière, soit sur le dessus, pour la Tomme de Savoie fermière. Sur l'étal du fromager ou dans les rayons libre-service des grandes surfaces, c'est le premier moyen de la reconnaître.

  2. Qu'est-ce que la tomme céronnée ?

    Une tomme céronnée est une tomme qui a été affinée beaucoup plus longtemps. Cette différence lui vaut une croûte, une pâte et surtout des saveurs très différentes de celles de la Tomme de Savoie. Ne répondant pas aux critères de qualité strictement définis dans le cahier des charges de la Tomme de Savoie, elle n'est donc pas une « Tomme de Savoie ». Elle ne bénéficie donc pas du marquage « Savoie ». Même si, au départ, le procédé de fabrication a pu être le même que celui utilisé pour la Tomme de Savoie, le résultat ne correspond pas aux rigoureux critères de ce fromage sous signe de qualité.

  3. Une véritable Tomme de Savoie peut-elle être céronnée ?

    La Tomme de Savoie peut-être légèrement céronnée, dans la mesure où elle répond néanmoins aux critères de qualité rigoureusement recensés dans le cahier des charges IGP.

  4. Qu'est-ce que la tomme crayeuse ?

    Tout comme la tomme céronnée, la tomme crayeuse ne peut pas bénéficier de l'appellation « Tomme de Savoie ». Bien qu'elle possède des particularités qui font le délice de certains amateurs, le fait qu'elle soit crayeuse, c'est-à-dire qu'elle ait une pâte à la texture un peu plâtreuse, est considéré comme un défaut au regard du cahier des charges de la véritable Tomme de Savoie. Elle ne bénéficie donc pas du marquage « Savoie » sur sa croûte.

  5. Quelle est la différence entre la Tome des Bauges et la Tomme de Savoie ?

    Si toutes deux bénéficient d'un signe de qualité, la Tome des Bauges est reconnue par une AOC (Appellation d'Origine Contrôlée), et la Tomme de Savoie par une IGP (Indication Géographique Protégée). La Tomme de Savoie est parfois considérée comme la « grande sœur » de la Tome des Bauges. En effet, la première est fabriquée sur tout le territoire Savoie / Haute-Savoie et la seconde dans le massif des Bauges seulement. D'aspect, la Tome des Bauges est plus haute que la Tomme de Savoie et a un côté très rustique, avec une croûte plus épaisse et plus tourmentée. Sa pâte est « aveugle », c'est-à-dire qu'elle ne présente pas de petites ouvertures de moulage, très caractéristiques de la Tomme de Savoie.